• Collectif

Autisme et/ou déficit intellectuel : Guidance par façonnement et par chainage.

Apprendre à mon enfant par Façonnement et par Chainage - Zoom sur deux techniques de guidances




M Canavesio, K Sefiane (éducatrices spécialisées), Valérie Vantalon (psychiatre), Centre d’excellence des troubles du neurodeveloppement, hopital Robert Debré, Paris France.

Au quotidien, il arrive que vous deviez guider votre enfant lors d’enchaînements de comportements, de routines qui demandent plusieurs actions d’affilée : Par exemple, se déplacer pour quelque chose, l’habillage/déshabillage, la douche, le brossage de dents, le lavage des mains, la mise de la table etc..

Pour enseigner ce type de routine, deux techniques de guidance spécifique existent : nous vous proposons de les expliquer et les illustrer ici !


Apprendre à mon enfant par façonnement, qu’est-ce que cela signifie ?


Dans la vie quotidienne, le façonnement est une technique, un moyen de faire apparaître un nouveau comportement. Le façonnement va s'attacher à renforcer toutes les approximations jusqu'à atteindre le comportement attendu.


# Avez-vous déjà joué au jeu “tu chauffes/ tu refroidis” ? le principe est le même !


o Un objet plaisant est caché dans un endroit de la pièce. Lorsque votre enfant fait un pas, s’approche de l’endroit voulu, vous le renforcez en lui disant “oui, tu chauffes !”. C’est grâce au renforcement de ce comportement approximatif, au départ, que votre enfant apprend à persévérer dans la bonne direction et à être de plus en plus précis pour finalement atteindre l’objectif et trouver l’objet caché !

o Pour l’apprentissage de certaines compétences de votre enfant avec autisme, le principe est le même ! Lors du façonnage d’une compétence, l’enfant est récompensé quand une partie de la compétence a été réalisée correctement. Progressivement, cela ne suffira plus pour être félicité : l’enfant sera alors renforcé uniquement lorsque la compétence attendue sera réalisée un peu plus loin. Enfin, après plusieurs essais, l’enfant sera finalement renforcé à la fin, lorsque la compétence attendue sera réalisée entièrement et seul.


# Un exemple de comportement appris par façonnement : l’interpellation


Vous souhaitez apprendre à votre enfant à se déplacer pour interpeler lorsqu’il veut obtenir de l’attention. Actuellement, pour attirer l’attention, il attend que vous soyez à côté de lui pour chercher votre attention (fait du bruit, s’agite etc.).


1. Placez-vous juste à côté de votre enfant, occupé sur quelque chose, un peu tourné pour ne pas trop le regarder ;

2. Votre enfant place sa main sur votre épaule (si besoin, demandez à un proche de le guider pour poser sa main sur votre épaule (cf. fiche sur les guidances)

3. Retournez-vous et renforcez-le en lui donnant de l’attention : “oui tu m’appelles c’est super je te regarde” ;



Proposez cette configuration à plusieurs reprises. Au bout d’au moins 5 essais réussis seul par votre enfant, commencez à façonner la distance entre lui et vous ;

1. Eloignez-vous de lui de quelques mètres. Occupez-vous sans lui donner d’attention ;

2. Votre enfant se déplace vers vous (si besoin un proche le guide) et vous interpelle en posant sa main sur votre épaule ;

3. Retournez-vous et renforcez-le en lui donnant de l’attention : “tu viens vers moi c’est super je regarde ce que tu fais alors!” ;



etc...


Continuez à augmenter la distance à chaque fois que votre enfant réussit à exécuter au moins 5 fois le comportement seul.

Enfin, le comportement "se déplacer vers l’adulte pour l’interpeler" sera atteint lorsque votre enfant sera capable de traverser la pièce jusqu'à vous et d’attirer votre attention de manière complètement autonome et adéquate.


Ici nous venons de détailler un exemple pour lequel le façonnement s’utilise. Mais cette technique s’applique dans beaucoup d’acquisitions de compétences que vous pouvez transmettre à votre enfant (s’occuper seul, plier du linge, ranger des affaires, écrire, manger avec ses couverts etc.).


Apprendre à mon enfant par le chaînage, qu’est-ce que cela signifie ?

# Le chaînage consiste à décomposer un comportement en plusieurs étapes. Chaque étape est guidée, renforcée et forme, au final, un enchaînement solide de comportements favorisant l’autonomie de votre enfant. Cette procédure s'utilise surtout pour travailler des routines comme se laver les mains, se brosser les dents, s'habiller seul, prendre sa douche etc..


# Un exemple de routine en chaînage : le lavage des mains

Chaque action forme un chaînage qu’il faut pouvoir enseigner à votre enfant, étape par étape. Voici les différentes étapes :


1. ouvrir le robinet ;

2. se mouiller les mains ;

3. mettre du savon sur les mains ;

4. se frotter les mains jusqu’à ce qu’il y ait de la mousse ;

5. se rincer les mains jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de mousse ;

6. fermer le robinet ;

7. s'essuyer les mains dans la serviette.




# Il existe deux types de chaînages : le chaînage avant

o Le chaînage avant consiste à commencer à enseigner la première étape d’une chaîne de comportements en la guidant et la renforçant. Puis, les étapes sont enseignées dans l'ordre. Lorsque la première étape est maîtrisée, renforcée et que votre enfant l’effectue en totale autonomie, vous passez à la deuxième étape en apprentissage et ainsi de suite jusqu'à la dernière.

o Prenons l’exemple du lavage de mains. Vous voulez apprendre à votre enfant à enchaîner les étapes.

→ En chaînage avant, vous vous concentrez sur la première étape “ouvrir le robinet”.

→ Durant les premiers essais, vous guidez le comportement et renforcez verbalement “super tu ouvres l’eau” puis vous guiderez les autres étapes bout.

→ Progressivement, vous estompez votre guidance pour ouvrir l’eau et renforcez le comportement fait de plus en plus seul “tu ouvres le robinet tout seul, bravo !” et continuez à guider le reste des étapes.

→ enfin, après au moins 5 essais où votre enfant ouvre spontanément le robinet (renforcez bien à haute dose le comportement spontané à chaque fois), vous commencez à enseigner l’étape 2 “se mouiller les mains”.

→ Etc. jusqu’à la dernière étape.

A la fin de cette procédure d’apprentissage, votre enfant est en mesure d’enchaîner les différentes étapes, seul, en étant renforcé seulement à la fin de la chaîne puis plus du tout.

# Il existe deux types de chaînages : le chaînage arrière

o le chaînage arrière consiste à commencer à enseigner la dernière étape d’une chaîne de comportements en la guidant et la renforçant. Lorsque la dernière étape est maîtrisée, renforcée et que votre enfant l’effectue en totale autonomie, vous passez à l’avant-dernière étape en la guidant et la renforçant et ainsi de suite progressivement jusqu'à la première étape. De cette manière, votre enfant termine la chaîne toujours de manière indépendante.

o Prenons à nouveau l’exemple du lavage de mains. Vous voulez apprendre à votre enfant à enchaîner les étapes.

→ En chaînage arrière, vous vous concentrez sur la dernière étape “s’essuyer les mains dans la serviette”.

→ Durant les premiers essais, vous guidez les premières étapes de la chaîne puis vous guidez le dernier comportement et renforcez “super tu t’essuie les mains”.

→ Progressivement, vous continuez à guider les étapes jusqu’à la dernière pour laquelle vous estompez votre guidance pour s’essuyer les mains et renforcez le comportement fait de plus en plus seul “tu t’essuies les mains tout seul bravo !”

→ enfin, après au moins 5 essais où votre enfant s’essuie les mains seul, (renforcez bien à haute dose le comportement spontané à chaque fois), vous commencez à enseigner l’avant dernière étape “fermer le robinet”.

→ Etc. jusqu’à la première étape.

A la fin de cette procédure d’apprentissage, votre enfant est en mesure d’enchaîner les différentes étapes, seul, en étant renforcé seulement à la fin de la chaîne puis plus du tout.

# Le choix du type de chaînage repose principalement sur les capacités déjà présentent chez votre enfant. S’il est plus autonome pour la fin des tâches que pour le début, favorisez le chaînage arrière et inversement.

Chaque enfant a son rythme d’apprentissage. Prenez le temps d’observer les avancées de votre enfant pour ne pas aller trop vite pour lui ou pour ne pas être trop exigeant !

L’important est de minimiser les erreurs et les interventions pour corriger qui peuvent générer de la frustration.

De petites avancées mais de grandes réussites !



Pourquoi apprendre par façonnement ou par chaînage ?

A travers ces techniques d’apprentissage, les exigences envers votre enfant restent faciles à réaliser. A chaque étape atteinte, votre enfant reçoit un renforcement le mettant en situation de réussite. La situation de réussite renforce sa motivation. Ainsi, la mise en place de nouveaux comportements n’est pas vécue comme difficile car votre enfant apprend de nouvelles compétences sans vraiment s’en rendre compte !

Dans tous les cas, n’hésitez pas à prendre contact avec les professionnels qui ont l’habitude d’accompagner votre enfant pour les solliciter dans la mise en place de ces techniques d’apprentissage, si vous en ressentez le besoin !

48 Boulevard Serurier, 75019  Paris

©2020 par Dr Benjamin Landman. Service de pédopsychiatrie, CHU Robert Debré.