• Collectif

Comment préparer son enfant aux principaux soins infirmiers rencontrés en pédopsychiatrie ?

PIERRET Amélie (IDE), BERNIER Elodie (IDE), GRELIER Tiphaine (IDE), Centre d’Excellence des troubles du neurodéveloppement (InovAND), Paris France


# Votre enfant va prochainement être hospitalisé dans le service de pédopsychiatrie en hôpital de jour ou en hospitalisation de semaine (aussi appelée hospitalisation à temps plein). Vous et votre enfant êtes inquiets et vous questionnez à propos des soins infirmiers qu’il va avoir (ou risque d’avoir).

# Nous vous proposons dans cette fiche des outils pour préparer au mieux votre enfant afin de lui permettre de diminuer son anxiété quant à l’hospitalisation.

# Le rôle de la famille est essentiel pour faciliter l’hospitalisation et permettre à l’enfant d’appréhender au mieux les différents soins qu’il rencontrera. La collaboration entre les parents et l’équipe est primordiale.

# Il est important de rappeler à son enfant que l’hospitalisation et les soins apportés ne sont en aucun cas une punition mais plutôt une aide et une nécessité. L’équipe est présente pour prendre soin de lui et chaque soignant est expérimenté. Chaque enfant est différent et vous êtes les mieux placés pour lui expliquer le déroulement d’une hospitalisation selon sa personnalité, son âge et son niveau de compréhension.

# A tout âge, les soins infirmiers peuvent générer de l’anxiété. L’anxiété est une réaction que l’on rencontre quotidiennement dans le métier d’infirmière auprès des patients et de leur famille. Les causes sont multiples : la non-connaissance des soins et des pathologies, les représentations que se font les patients et les familles des hôpitaux, des pathologies et des soins, le stress causé par ce qu’on appelle « la blouse blanche », l’inquiétude face au diagnostic attendu, la douleur, etc.

# Les principaux soins infirmiers que votre enfant pourra avoir durant son séjour dans notre service de pédopsychiatrie sont :

− La prise de sang pour réaliser un bilan sanguin.

− L’électrocardiogramme (ECG)

− La prise des constantes et la mesure des paramètres vitaux : la mesure de la tension arterielle, de la température, du pouls, ou de la saturation du sang en oxygène


− L’imagerie cérébrale par IRM


Se préparer à la prise de sang

La prise de sang est un prélèvement d’un échantillon de sang pour pratiquer des analyses biologiques. Il est important de rassurer son enfant sur le fait qu’on ne lui prend pas tout son sang, inquiétude qui revient souvent de la part des enfants. C’est un examen qui va permettre d’aider les médecins à poser un diagnostic, ajuster ou débuter un traitement médicamenteux.

Vous pouvez rassurer votre enfant en commençant par lui expliquer l’organisation du soin à l’hôpital:


❏ En général la prise de sang se fait tôt le matin et à jeun.

❏ Pour les enfants en hospitalisation à temps plein, elle se fait généralement allongé dans leur lit, et sans la présence des parents.

❏ Pour les hôpitaux de jour, le soin se réalise également sans la présence des parents.

❏ On propose à l’enfant de mettre des patchs de crème EMLA (crème anesthésiante) sur les bras et/ou les mains, 1h avant la prise de sang. Pour parler de cette crème à votre enfant, s’il est en bas âge vous pouvez utiliser les termes de “crème magique”.

❏ On peut également avoir recours au MEOPA (gaz à propriété anxiolytique et antalgique) avec votre accord, pendant la prise de sang. Pour le présenter à votre enfant, vous pouvez parler de “gaz qui fait rire”.

❏ L’enfant a la possibilité de regarder une vidéo ou d’écouter une musique sur la tablette pour se détendre.

❏ Pour certains enfants on utilise des objets pour détourner leur attention : bulles, pâte à modeler, instruments de musique, etc.




Ensuite, vous pouvez lui montrer des petites vidéos pour lui présenter le soin. Voici quelques liens :

● Vidéo qui s’adresse aux enfants de moins de 7 ans : Cliquer ici

● Vidéo pour les plus grands : Cliquer ici

Également vous pouvez montrer avec des images le déroulement de la prise de sang : Cliquer ici


Astuces: pour la prise de sang , mettre un élastique autour du bras pour imiter la garrot, pour les plus petits jouer au docteur avec les jouets type mallette en plastique de docteur, etc.


Se préparer à l’électrocardiogramme

L’ECG (électrocardiogramme) permet l’analyse de l’activité électrique du cœur. Il est nécessaire de rassurer votre enfant sur le fait que c’est un soin indolore et rapide.

# Déroulement du soin : Ce soin est réalisé par une infirmière dans une chambre. L’enfant sera allongé dans un lit et torse nu (sauf pour les plus grands).

❏ On place ce que l’on appelle des électrodes ( pour les enfants on dit “gommettes”, “autocollants”, “patchs”) à plusieurs endroits du corps : chevilles, poignets, torse.

❏ Puis on relie les patchs à un appareil grâce à des fils colorés.


❏ Une fois que tout est en place, l’enfant ne doit pas bouger pendant quelques secondes.


❏ Puis l’appareil imprime le dessin du tracé cardiaque.




❏ Ensuite, l’enfant peut enlever les électrodes et se rhabiller.



Voici un lien ci-dessous pour montrer le déroulement du soin à votre enfant si vous le souhaitez: Cliquer ici

Astuce: coller des post it, des gommettes sur les chevilles, les poignets et le torse de votre enfant.



Se préparer à la prise des constantes et la mesure des paramètres vitaux

La prise des constantes est un soin essentiel en service de pédopsychiatrie comme dans tous les services. Vous pouvez expliquer à votre enfant que cela permet de savoir si “son corps va bien”, si ses organes fonctionnent correctement. Pendant la prise des constantes, l’enfant doit être calme pour avoir des résultats justes.

# Déroulement des soins:

❏ Lors de la surveillance de la tension, le brassard gonfle et sert le bras puis se desserre. Cela peut être désagréable pour un enfant mais c’est un soin rapide.

❏ La surveillance de la température à l’hôpital se fait en général dans l’oreille ou sur le front. C’est un soin indolore et rapide.


Voici deux liens ci-dessous qui vous présentent la surveillance de la tension et de la

température par l’utilisation de pictogramme: Cliquer Tensiomètre - Thermomètre

Se préparer à avoir une IRM cérébrale pour les plus grands (ne nécessitant pas une anesthésie générale ou sédation)

L’IRM cérébrale ou Imagerie par Résonance Magnétique Cérébrale permet d’observer la structure du cerveau et ses organisations générales. C’est un examen important et totalement indolore.

#Déroulement du soin :


❏ L'examen se déroule dans le service de radiologie.


❏ Il existe une IRM en jeu (un simulateur) dans le service de radiologue. Si l’enfant a très peur, on peut l’accompagner pour qu’il s’habitue aux conditions de l’examen Cliquer ici


❏ L’IRM du cerveau dure environ 30 minutes.

❏ L’enfant est accompagné par un soignant lorsqu’il est hospitalisé en temps plein, et accompagné par ses parents lorsqu’il est hospitalisé en Hôpital De Jour.

❏ Avant le soin, l’enfant doit retirer ses bijoux et ses accessoires (lunettes, pinces à cheveux, etc).


❏ La présence de bague sur les dents ne permettra pas le plus souvent de réaliser l’IRM (ou il sera très parasité par le fer contenu dans les bagues dentaires)

❏ L’enfant s’allonge dans un gros tube et doit rester calme et ne pas s’agiter tout au long de l’examen.

❏ La machine est très bruyante mais il est possible de distraire l’enfant en lui proposant de la musique ou une vidéo pendant l’examen. Également on lui donnera un casque pour éviter le bruit.


❏ Une fois l’examen fini, l’enfant peut récupérer ses affaires.



Voici ci-dessous, 2 liens abordant le déroulement de l’examen, et un lien présentant l’IRM en jeu, Cliquer ICI & ICI


Astuce: il est vraiment important de lui montrer les vidéos. Il sera moins surpris par l’ambiance, le bruit. C’est une excellente manière de diminuer le stress lié à cet examen. C’est simple, sans douleur – mais ça fait du bruit


En conclusion

Pour l’ensemble des soins présentés ci-dessus, vous pouvez les expliquer à votre enfant de manière ludique, accessible, adaptée à son âge et à son niveau de compréhension en assouplissant les termes médicaux.

N’hésitez pas à reparler plusieurs fois des examens qui pourraient stresser votre enfant. Vous pouvez également, si cela semble rassurant pour votre enfant, “répéter” quelques moments de soins de manière ludique :

L’équipe soignante est disponible et à votre écoute pour toutes informations susceptibles de faciliter l’hospitalisation de votre enfant.

Pour avoir d’autres ressources en image simple pour votre enfant, vous pouvez consulter : la Santé en BD ou le site Sparadrap.

48 Boulevard Serurier, 75019  Paris

©2020 par Dr Benjamin Landman. Service de pédopsychiatrie, CHU Robert Debré.