48 Boulevard Serurier, 75019  Paris

©2020 par Dr Benjamin Landman. Service de pédopsychiatrie, CHU Robert Debré.

  • Collectif

Confinement: Aider son enfant qui a un trouble ou un retard dans l'acquisition du langage oral

Caroline ISCH-WALL, Caroline MONNARD, Sandrine LARGER, Josée VESTA

Orthophonistes au Centre Référent des Troubles du Langage et des Apprentissages – Centre D’excellence des troubles du neurodéveloppement -


Voici quelques conseils pour accompagner votre enfant dans votre vie quotidienne, alors que nous sommes en période de confinement et que vous ne pouvez plus accompagner votre enfant pour sa rééducation.

Il ne s’agit pas de vous guider pour mettre en place, à la maison, des séances de rééducation, assis à une table, avec un support très précis. Nous souhaitons plutôt vous suggérer quelques idées pour soutenir au mieux votre enfant durant cette période particulière et pour continuer de le stimuler sur le plan langagier en prenant en compte ses difficultés.

La communication doit rester la plus fluide et la plus naturelle possible, car ce qui compte en premier lieu, c’est bien sûr ce que votre enfant veut dire (le contenu) et non comment il le dit (la forme).



Quels sont les grands principes que je dois connaître pour accompagner mon enfant ?

· Ralentissez votre débit de parole (parlez tranquillement) pour favoriser la compréhension de votre enfant.

· Trouvez des moments où vous discuterez seul avec lui (interlocuteur privilégié). Il est encore difficile à votre enfant de raconter ? Des photos, des images pourraient lui être proposées pour étayer ses propos.

· A table, en famille, laissez-lui le temps de s’exprimer, ne lui coupez pas la parole (les frères et sœurs doivent être sensibilisés).

· Favoriser le tour de rôle et les échanges verbaux autour de jeux axés sur le vocabulaire, la formulation des demandes, la logique, la mémoire, l’attention…


Par exemple :

  • Lotos d’images, dominos, memory (ex : les animaux, les objets du quotidien, les actions…)

  • Jeux de 7 familles, Qui-est-ce ?, jeu de l'Oie

  • Jeux de devinettes, rébus

  • Où est Charlie ?, Le lynx (recherche visuelle), Dobble


· Créer un « cahier de vie » où l’on pourra par exemple :

  • Coller des images découpées dans des magazines en fonction d’un thème (ex : tous les fruits, les vêtements, les actions, les émotions…).

  • Faire un dessin et le commenter.

  • Ecrire le mot ou la phrase du jour (pour les plus grands) …

· Autour du livre :

  • Raconter des histoires en s’assurant régulièrement que l’enfant comprend (en lui posant par exemple des questions : « où cela se passe-t-il ? que fait tel ou tel personnage ?… »).

  • Reformuler, en les simplifiant, certaines phrases ou certains mots de vocabulaire pour que l'enfant y accède.

  • Se servir du sujet du livre pour échanger des impressions ou des points de vue.

  • Lui demander de montrer des objets précis sur l’image ou, par exemple, « tout ce qui se mange, tout ce qui sert à… ».

  • Lui faire dénommer des éléments de l’image.


PAROLE :

Aider votre enfant s'il a mal prononcé un mot

· Lorsque votre enfant prononce mal un mot, mais que vous l’avez compris, redonnez-lui la bonne formulation, sans le faire répéter (par ex. selon le modèle « oui, tu voulais dire… »).


· En cas d’incompréhension, verbalisez-lui que vous n’avez pas compris et demandez-lui d'expliquer différemment, de s'aider de gestes… Rassurez-le en lui montrant qu'il va finir par se faire comprendre.

LEXIQUE :

Aider votre enfant à enrichir son vocabulaire

· Faire des activités avec son enfant est l’occasion d’enrichir son vocabulaire, notamment en compréhension. Par exemple, si vous cuisinez avec lui, dénommez régulièrement les ustensiles (fouet, saladier, salière, poivrier, passoire, tasse…), puis au bout de quelques temps demandez-lui : « donne-moi … » (sans montrer l’objet). On pourra faire la même chose avec les fruits, les légumes, etc…


  • Pratiquer des petits jeux de fluences (rapidité d’utilisation de son vocabulaire) : par exemple, trouve 5 prénoms (fille, garçon, dans la famille, d’enfants), 5 noms d’animaux (de la ferme, de la savane, d’insectes, de la forêt) / de fruits / de légumes / de meubles / de couleurs / de vêtements / de métiers / de pièces d’une maison / d’une partie de la voiture / de jeux / 5 choses que l’on a faites hier…


MORPHOSYNTAXE:

Aider votre enfant à mieux comprendre et formuler les phrases

· Si l'énoncé de votre enfant est mal construit ou très incomplet, vous pouvez lui suggérer en choix multiple des énoncés proches.

Par exemple votre enfant a dit /tombé/ , on lui demande alors : tu voulais dire « Elle va tomber » ou « elle est tombée » ? Ces propositions étant signifiées par l’adulte en pointant deux de ses doigts. L’enfant doit alors choisir la bonne proposition, mais on ne lui demande pas de répéter ou de reformuler Cependant, il est possible qu'il le fasse de lui-même, mais cela doit absolument rester spontané.


Autres exemples :

Elle vient / il vient ?

Que fait papa ?→ il rase ? / il se rase ?

Votre enfant dit /mangé / → tu veux dire : « j’ai mangé ? » / « je veux manger ? » / « tu veux manger ? »

C’est la clé … → du voiture ? / de la voiture ? / de voiture ? /

Si votre enfant n'a pas pu éclaircir son message, signalez-lui simplement que vous ne comprenez pas et aidez-le à se faire comprendre (via des gestes, un mime, un dessin, une désignation…). La communication ne doit pas être interrompue.

· Pour la compréhension orale de phrases, faites réaliser par exemple une recette, une activité manuelle, en donnant à votre enfant des ordres simples (ex : « choisis 3 couleurs et un gros pinceau », « verse tout le sucre dans le saladier »...)



Très régulièrement, encouragez votre enfant et félicitez-le pour tous les efforts qu’il fournit ! Vous pouvez également lui faire accomplir des tâches afin de le responsabiliser et qu’il soit valorisé autrement que par le biais du langage - Bon courage à tous !

4,787 vues