• Collectif

Les 10 règles d’or pour que votre enfant souffrant d’un TDAH réussisse sa rentrée !

Dr Alicia Cohen, Dr Elie Khoury, Dr Ana Moscoso, Dr Eric Acquaviva (Pédopsychiatres).

Unité Spécialisée pour les enfants TDAH, Centre d’Excellence des Troubles du Neurodéveloppement, Hôpital Robert Debré, Paris



Mardi 1er septembre, quelques 12,4 millions d'élèves ont repris le chemin de l'école, du collège ou du lycée. La rentrée scolaire est un rendez-vous important pour vous, parents, et votre enfant.

Les vacances sont souvent synonymes de modifications du rythme de vie et d’un relâchement des contraintes.

Les enfants souffrant de TDAH ont souvent des difficultés à se remettre dans le bain du rythme et des exigences de la scolarité.

Pour que cette rentrée scolaire soit réussie, nous vous proposons dans cette fiche 10 règles d’or facilement applicables pour vous aider à ce que votre enfant reprenne le chemin de l’école.


1. Respecter une bonne hygiène de sommeil :


Votre enfant a pris des habitudes de sommeil différentes durant les vacances : il a tendance à se coucher et à se lever plus tard. Afin de retrouver un rythme scolaire dès le premier jour de la rentrée, il s’agira de modifier ses habitudes dès le début de la rentrée : en fixant des horaires fixes de coucher et lever, en reprenant ses rituels de couchers, en veillant à ce qu’il n’ait pas d’activité stimulante au-delà de l’après-midi, en faisant si besoin des séances de relaxation avant le temps du coucher.



2. Manger de façon équilibrée :


# Il s’agit d’éviter les aliments comportant trop de sucre pour lesquels les enfants souffrant de TDAH ont une appétence particulière et qui peuvent majorer l’instabilité motrice et les difficultés comportementales.

# Il faut essayer de bannir le grignotage à toute heure. Les repas doivent être donnés à horaires fixes et en quantité raisonnable. Les enfants avec un traitement par méthyphénidate ont parfois peu d’appétit pour le déjeuner, il est alors possible de rajouter des collations dans la journée et d’augmenter les rations du petit-déjeuner et du diner.

# Pour une alimentation équilibrée, favoriser la triade : protéines + produits laitiers + féculents à chaque repas.



3. Pratiquer une activité sportive régulière :


# L’exercice physique semble produire des effets bénéfiques sur plusieurs aspects des fonctions cognitives et émotionnelles pour les enfants en général et les enfants avec TDAH en particulier.

# Au-delà des aspects pratiques (organisation, argent, lieux de vie…), il y a plusieurs variables à prendre en compte pour choisir l’activité sportive tels que les envies de l’enfant, l’âge, mais aussi les objectifs visés. Même si, pour certains enfants, le sport sera une source de plaisir et de valorisation, d’autres pourront rencontrer des difficultés, notamment ceux qui ont un trouble de la coordination des mouvements ou qui présentent des difficultés émotionnelles.

# Il n’est pas nécessaire que l’entraineur ait une formation spécifique pour accompagner votre enfant, mais une sensibilisation/information de l’entraineur au TDAH peut grandement faciliter l’intégration de votre enfant. Quel que soit le sport pratiqué, si l’encadrement se fait avec bienveillance, valorisant l’enfant dans ses efforts et réalisations, prenant en considération son anxiété, la probabilité de réussite s'en trouvera probablement majorée.



4. Élaborer en amont un planning de la semaine :


#Il s’agit d’organiser et de planifier à l’avance les temps de devoirs, de loisirs, et de sport dès le début de la rentrée. Votre enfant pourra plus facilement anticiper chaque activité s’il a la possibilité de se référer à un planning. Vous pouvez utiliser un emploi du temps visuel, des pictogrammes, et un time-timer pour organisation les différentes activité dans le planning. Faites participer votre enfant dans la conception du planning. Il sera ainsi beaucoup plus facile à accepter par votre enfant. Les négociations seront faites en amont :-)



5. Limiter la consommation d’écran :


# Votre enfant a sans doute pris l’habitude de passer plus de temps devant les écrans depuis qu’il est en vacances (et le confinement). La consommation d’écran doit être contrôlée et intégrée dans le planning de votre enfant (cf. règle 4). Pour plus d'information sur la gestion des écrans, cliquez ICI.


6. Mettre en place des aménagements scolaires adaptés :


# Votre enfant a peut-être déjà bénéficié l’année dernière d’aménagements en classe compte tenu de son TDAH. Si c’est le cas, contactez le plus rapidement possible l’équipe pédagogique à la rentrée pour que les aménagements soient remis en place dès la reprise des cours. Il est utile d’informer les professeurs de certains besoins spécifiques de votre enfant en lien avec son TDAH, afin qu’il ne soit pas injustement puni ou stigmatisé dès les premiers jours de la rentrée. La première impression qu’un enfant donne en classe à ses professeurs peut impacter la suite de l’année scolaire.


7. L’aider à gérer son matériel scolaire :


# Avant la rentrée scolaire, prévoyez un temps en famille pour préparer le matériel scolaire et étudier l’emploi du temps scolaire avec votre enfant : changement de salle, affaires à apporter en fonction des jours, avec rédaction de check-lists spécifiques en fonction des jours. Grâce à ces check-lists, votre enfant gagnera progressivement en autonomie car il pourra s’y référer seul pour s’organiser.


8. Encourager votre enfant à vous confier ses inquiétudes au cours de l’année :


# Essayer de commencer l’année en réamorçant un dialogue régulier avec votre enfant. Ces échanges seront l’occasion pour que votre enfant partage avec vous ses inquiétudes et ses appréhensions, et vous pourrez ainsi y répondre. De très nombreux enfants sont soumis aux harcèlements scolaires. Pouvoir le prévenir repose aussi sur la capacité qu’aura votre enfant à vous avouer ses difficultés, les hontes qu’il peut ressentir, les vexations qu’il pourra subir au quotidien. C’est important de penser régulièrement à ce que peut ressentir votre enfant dans telle ou telle situation.


9. Adopter une attitude parentale positive :


# Dès la rentrée, l’emploi du temps de chaque membre de la famille se remplit rapidement mais il faut veiller à prévoir des temps d’activité agréables en famille, pour que les temps de partage ne soient pas seulement des temps de contrainte comme les devoirs par exemple.

# N’hésitez pas à valoriser les efforts réalisés par votre enfant et à récompenser les comportements attendus. Votre enfant aura tendance a adopté de manière pérenne un comportement qui a été positivement renforcé avec une récompense

Vous trouverez des idées pour renforcer les comportements positifs ICI.


10. Reprendre les prises en charge adaptées & personnalisées pour votre enfant :


# Dès la fin des vacances, reprenez contact avec les différents acteurs de la prise en charge de votre enfant : pédopsychiatre, psychologue, psychomotricien, orthophoniste, ergothérapeutes pour que les suivis se remettent en place rapidement.

# Pour les enfants sous traitement médicamenteux : refaites le point avec le médecin qui prescrit le traitement et reprenez le traitement avec l’accord de votre médecin quelques jours avant la rentrée et de façon progressive.

820 vues

48 Boulevard Serurier, 75019  Paris

©2020 par Dr Benjamin Landman. Service de pédopsychiatrie, CHU Robert Debré.