• Collectif

Motiver les changements durant le confinement : Le tableau à point ou système d'économie de jeton

Mis à jour : avr. 2

Dr A Hubert, Pr R Delorme, Dr E. Barron, F. Amsellem psychologue comportementaliste

Centre d’excellence des troubles du neurodéveloppement d’Ile de France, Paris


Le tableau à point, aussi appelé tableau d'économie de jetons, est un outil très important pour aider votre enfant à gagner en autonomie – en particulier durant le confinement. L'objectif est de renforcer les comportements que l'on souhaite et faire diminuer autant que possible les comportements ‘problèmes’. En cette période de confinement il peut être utile d'avoir quelques outils pour essayer de valoriser votre enfant, de favoriser son autonomie et de le voir plus heureux.

Votre enfant apprend

Pour apprendre un nouveau comportement il est important que vous montriez à votre enfant ce qu'il faut faire. Pour que ce soit efficace, il faut au début valoriser/ récompenser les comportements désirés. Souvenez vous lorsque vous avez appris à votre enfant la propreté vous l'avez surement applaudi d'être allé aux toilettes ou félicité: parce que votre enfant a été valorisé, il a reproduit ce comportement.

La récompense est un très bon levier, bien meilleur que la punition. Lorsque vous travaillez, vous gagnez un salaire c'est une récompense pour votre travail, et cela vous motive surement plus que des remarques désagréables de votre supérieur.

Comment renforcer les comportements positifs de votre enfant ? Comment le motiver à faire différemment ?


Pour cela, vous pouvez utiliser le tableau d’économie de jeton. Voici comment vous pouvez procéder : 3 actions, 12 règles

ACTION 1 : REALISEZ UN EMPLOI DU TEMPS AVEC LES JOURS DE LA SEMAINE

ACTION 2 : DECIDEZ DES COMPORTEMENTS ATTENDUS QUE L'ON SOUHAITE VOIR CHEZ SON ENFANT.

Ces comportements doivent suivre quelques règles :

1. Etre précis et quantifiables ;

2. Etre formulés de manière positive ;

3. Etre formulés de manière simple ;

4. Si possible débuter par "je" ;

5. Limiter le nombre d’objectifs à atteindre ;

6. Commencer par des objectifs faciles au début.

7. Etre adaptés à l'âge

Règle 1. Il faut être le plus précis possible pour que la consigne soit claire pour l'enfant. Des consignes vagues ou subjectives ne donneront pas de bons résultats donc on évitera les "je suis sage" "je suis calme" "je suis gentil"

Règle 2. Il faut formuler de manière positive. Les consignes formulées de manière négatives soulignent souvent le comportement que l'on ne veut pas (et risque de le renforcer)

Plutôt que :"je ne laisse pas trainer mes affaires sales" --> utiliser : " je mets mon linge sale dans le panier de la salle de bain"

" je ne tape pas" --> "je garde mes pieds et mes mains pour moi"

Règle 3. Il faut que s'assurer que la consigne soit simple pour chaque parent et pour l'enfant.

Si une consigne est trop compliquée par exemple "je m'habille seul". Cela risque de ne pas fonctionner. Il vaut mieux diviser les actions :"je mets mes chaussettes seul", "je mets mon slip" etc...

Règle 4. Il faut formuler la consigne en débutant par ‘Je’. C’est important pour que l’enfant se saisisse de l’opportunité d’être acteur du changement. C’est fondamental d’impliquer votre enfant dans la rédaction des consignes. Ce sont de nouveaux objectifs à atteindre ensemble pour mieux vivre à la maison durant le confinement.

Règle 5. Il faut limiter le nombre de consignes que l’on veut cibler en fonction de l’âge.

On propose habituellement les repères suivants:


Règle 6. Commencez par des objectifs faciles au début. On commencera avec des tâches qui sont facilement réussies, cela permet à l’enfant de se sentir compétent et renforce son estime de lui-même. Il faut lui donner des consignes simples. Faites avec lui une liste des comportements que vous aimeriez voir chez lui. Classez les du plus difficile au moins difficile (ou du plus important au moins important). Commencez par le plus facile (ou le moins important), ou par des comportements déjà acquis mais qui restent inconstants (ou alors en cours d’acquisition).

Règle 7. Adaptez les consignes à son âge. Parfois ce n’est pas simple quand il y a une fratrie. Les plus jeunes ont tendance à essayer de faire des choses plus compliquées par imitation des plus âgés. Et comme ils se frustrent de ne pas réussir, alors ils s’énervent. Soyez vigilants. Si l'enfant ne sait pas lire, on peut remplacer la consigne écrite par une consigne illustrée.


ACTION 3 : FELICITEZ ET VALORISEZ LES REUSSITES

Lorsque la consigne est réussie on félicite / on valorise : "bravo" "je suis fier de toi" etc...

Le soir ou le matin lors d'un temps que l'on a défini, on peut si l'action a été réussie mettre un bon point (gommette, faire un rond avec un stylo, donner un jeton à mettre dans une boîte...) Cela correspondra à une deuxième valorisation.

Règle 8. Décidez de la taille des valorisations. En général, on divise les récompenses en petite, moyenne et grande récompense par exemple :


Règle 9. Décidez avec votre enfant quand vous attribuez les récompenses. Normalement l'enfant et le parent font le point sur la situation en fin de semaine sur les points gagnés. En fonction des points accumulés, l'enfant peut les dépenser en petites et moyennes récompenses, ou économiser pour une grande récompense.

Chez les plus petit le système se fait sur une journée car une semaine représente un temps trop long. En cette période de confinement il est probablement plus judicieux d'avoir un système qui fonctionne à la journée. Car les journées sont longues et votre enfant aura du mal à différer ses demandes.


Règle 10. Décidez de la liste des récompenses au préalable- avant de se lancer. On évitera les récompenses alimentaires et pécuniaire, un point n'est pas égal à un carré de chocolat ou a un euro.

Il faut que la récompense plaise à l'enfant cela veut aussi dire qu'il ne peut pas y avoir tout le temps accès. S’il a le droit a sa console 1h/jour il est peu probable que 5 minutes supplémentaires constituent une motivation.

Exemples de petites récompenses en période de confinement : privilégier les activités en familles, tout ce qui sera pro-social plus que des achats. Le plus souvent l’enfant souhaite avoir plus de temps avec ses parents (même si en période de confinement cela change un peu la donne)


Exemples de moyennes récompenses en période de confinement (ces récompenses seront surtout des actions à capitaliser pour après la période de confinement)

Exemples de récompenses importantes en période de confinement (ces récompenses seront des actions à capitaliser pour après la période de confinement)

Règle 11. Changements des consignes. On ne change pas plus d'une consigne à la fois et on ne change une consigne que lorsqu'elle a été réussie 15 jours d'affilé

Règle 12. Instaurez une ligne BONUS dans le tableau. La ligne bonus représente les comportements que vous avez apprécié et que vous voulez valoriser mais qui ne sont pas dans le tableau

Par exemple : « c'est vraiment gentil d'avoir passé l'aspirateur aujourd'hui donc je te rajoute un point bonus». Cela constitue une récompense aléatoire (un peu comme le loto !)



EN CAS D’ECHEC, JE FAIS QUOI ?

· Si la consignes n'est pas réalisée on ne met pas de mauvais point : on ignore. On peut juste dire « souviens-toi du tableau ». Trop répéter ou souligner la consigne revient à porter attention au mauvais comportement de l'enfant, et l'on risque de manière paradoxale de maintenir le comportement que l'on veut justement voir disparaitre.

· On ne change pas les règles ! Dans le cas où l’enfant à un mauvais comportement hors des consignes du tableau, on ne supprime pas de points. Si « bêtise » il y a, il peut y avoir une réponse en lien avec la bêtise mais sans lien avec le tableau.

· On réfléchit aux facteurs qui pourraient expliquer l’échec : La consigne est trop difficile ? Trop floue ? Mal comprise ? Pas assez attractive ? Trop nombreuses ?

· Je relis alors les 12 règles, pour voir si je n’ai pas sauté une étape.

Et n’oubliez pas on FELICITE !!! ENCOURAGEZ à chaque fois que c'est réussi. Votre enfant sera fier de lui et vous de lui. Vous limiterez les comportements d’opposition et de crises durant la période de confinement.




48 Boulevard Serurier, 75019  Paris

©2020 par Dr Benjamin Landman. Service de pédopsychiatrie, CHU Robert Debré.